Bernard Nicod Nyon

Bernard Nicod Nyon







Rencontre exclusive de Peter Oscarsson, responsable du service des ventes de Bernard Nicod Nyon

Comment vous décririez-vous ?

Je suis une personne intègre et sincère et j’apprécie par-dessus tout le contact humain.
Je suis au bénéfice d’une très longue expérience dans le domaine de l’immobilier et j’ai beaucoup d’estime pour mon métier, qui m’a permis de nouer des amitiés, de faire de magnifiques rencontres, et surtout de rendre des personnes heureuses en les aidant à concrétiser un projet qui leur tenait à cœur.



Quelle est votre stratégie personnelle pour accroître les ventes de l’agence Bernard Nicod Nyon ?

Ma « stratégie », ce sont ma compétence, mon sérieux, mes contacts personnels, la très importante base de clientèle locale et internationale inscrite chez Bernard Nicod, première agence immobilière du canton de Vaud ! Et bien sûr le fait que je peux compter sur ma coéquipière dynamique et très professionnelle, qui partage mes convictions, en plus d’une super équipe de 25 collaborateurs chevronnés. Je suis personnellement très engagé lors de la vente. Mon équipe et moi-même nous investissons pleinement et sommes parfaitement formés pour conseiller et valoriser au mieux un bien immobilier, bien que nous disposions d’un logiciel d’estimation en ligne. Ce dernier ne peut en aucun cas rivaliser avec l’expérience d’un courtier compétent, avec une connaissance parfaite du marché. La communication ciblée et d’actualité fait aussi partie de ma stratégie et de celle du groupe Bernard Nicod.

Quelle est votre mission en tant que courtier en immobilier ?

Ma mission est d’aider chacun de mes clients à vendre ou à acheter son bien immobilier le plus rapidement possible et dans les meilleures conditions. De mettre le bien qui m’est confié en valeur, et surtout d’accompagner mon mandant du début à la fin de la transaction : de la première prise de contact, où je suis souvent à même de fournir beaucoup d’explications, à l’estimation juste et honnête de l’objet, de sa commercialisation et promotion jusqu’à la signature chez le notaire, à laquelle je suis toujours présent. Mes mandants peuvent même compter sur moi par la suite. Il est important de souligner que de manière générale un mandant confie au courtier qui lui inspire confiance l’investissement le plus important de sa vie.
Souvent, il s’agit du lieu familial où ont grandi les enfants, du théâtre de souvenirs de toute une époque de son existence. L’immobilier est un domaine sensible et important qu’il faut traiter comme tel, avec tous les égards !

Techniquement, qu’elle est la différence entre un logiciel et un courtier en immobilier, pour la vente d’un bien ?

Un logiciel est programmé pour calculer la valeur d’un objet immobilier sur la base de certains éléments prédéfinis, tels que le nombre de pièces, l’adresse, la date de construction, etc. Il utilise une méthode hédoniste, c’est-à-dire en comparant des biens, mais à partir de valeurs affichées et non réelles, avec des fourchettes de l’ordre de 40 %, ce qui ne peut être considéré comme sérieux. Certains critères ne peuvent pas être quantifiés mais doivent être observés sur place : l’état de l’objet, la valeur et l’état des matériaux et équipements, le vis-à-vis, la vue... Le résultat de l’estimation robotisée est toujours approximatif et donc trompeur ce qui met le propriétaire face à deux risques majeurs : la surestimation qui empêche la vente d’aboutir et la sous-estimation qui entraîne la vente à perte. Les agences proposant la vente en ligne étant très agressives dans le web ou l’espace virtuel, elles diffusent des publicités focalisées exclusivement sur la basse commission à payer par le propriétaire. Ce dernier, attiré par la fausse promesse de gain, ne pense plus aux avantages de la prise en charge totale et aux garanties apportées par un courtier de confiance lié à une agence de renom.
Le courtier, lui, valorise le bien à sa juste valeur, dispose d’un dense réseau d’acheteurs potentiels, travaille à risque, c’est-à-dire au succès. Il ne facture pas d’acompte, les frais du marketing sont à sa charge, et il est présent pour chaque visite. Il ne perçoit sa rémunération qu’une fois le bien vendu !

Que conseillez-vous à nos lecteurs qui projettent de vendre un bien immobilier et qui hésitent sur la manière la plus efficace et la moins risquée ?

Je conseille à toute personne qui a des questions, et voudrait savoir comment se déroule le processus de vente ou d’achat avant de s’engager, de me contacter pour une rencontre à l’agence de Nyon, ou mieux, sur place, pour que nous en discutions ensemble. Je serai ravi de l’éclairer au maximum pour qu’elle avance rassurée sur son projet. C’est là où réside toute la différence entre une affaire traitée par un humain et une affaire traitée par un logiciel !
Personnellement, j’accorde beaucoup d’importance à la relation avec mes clients. Pour les raisons déjà évoquées, il est primordial d’avoir une relation de confiance.